Poulet fermier et pommes de terre en persillade

Le goût d'un repas du dimanche, comme chez Mamie... Avec du poulet Label Rouge, des pommes de terre bio, des champignons de notre producteur Bruno Calegari et tout pour réaliser une persillade maison à tomber !

Cette recette n'est pas à la carte en ce moment !
Pour savoir quand vous pourrez la commander à nouveau, en savoir plus sur Foodette et voir les recettes disponibles actuellement rendez-vous par ici !

Poulet fermier et pommes de terre en persillade

Mon panier

  • 250 g de blanc de poulet
  • 500 g de pommes de terre
  • 125 g de champignons de Paris
  • 30 g de échalote
  • 10 cl de vin blanc
  • 1 cc de fond de veau
  • 1 gousse d'ail
  • 1/4 de botte de persil plat

Mon placard

  • Sel, poivre
  • Huile d'olive
  • Beurre (45 g)

À table !

à table
Env. 50 minutes (dont 25 min de préparation)

Mes ustensiles

mes utensiles
  • Deux poêles dont une grande

Ma cave

ma_cave
Avec ce plat, optez pour un vin rouge léger et aux tanins peu intenses comme un Beaujolais ou un Cheverny. 

On attaque ?

  • ampoule.png

    Plus on est de fous... - Plein d'ingrédients à préparer dans cette recette... À plusieurs, vous irez plus vite !

  • 10 min. :

    Les pommes de terre - Épluchez, coupez les pommes de terre en petits cubes ou en rondelles puis séchez-les bien (cela permettra d'enlever l'amidon et d'éviter qu'ils n'accrochent à la cuisson).
    Dans une grande poêle, faites chauffer un filet d'huile d'olive avec une noix de beurre. Une fois fondue, déposez-y les cubes de pommes de terre et faites-les revenir à feu vif pendant 5 minutes. Une fois bien colorés, baissez le feu, ajoutez un peu de sel et laissez-les cuire pendant 25 min. environ en remuant régulièrement.

  • 10 min. :

    Atelier découpe - En parallèle, préparez les ingrédients suivants et mettez-les de côté séparément au fur et à mesure. Épluchez et coupez finement l'ail puis l'échalote. Lavez, séchez, effeuillez puis coupez finement le persil (la 1/2 de la botte fournie pour 2 pers.) Dans un petit bol, mélangez le fond de veau avec un peu d'eau (3 à 4 cs pour 2 pers.).

  • 5 min. :

    Les champignons - Coupez et jetez la base du pied des champignons (125 g pour 2 pers.). Frottez-les avec un papier absorbant humide pour les nettoyer puis coupez-les en 2 ou en 4 s'ils sont gros. Faites chauffer une 2ème poêle avec une noix de beurre et une fois fondue, déposez-les dedans et faites-les revenir 5 min. à feu moyen/vif. Ajoutez un peu de sel en fin de cuisson puis mettez-les de côté dans une petite assiette (gardez la poêle pour la suite).

  • 1 min. :

    Le poulet et la sauce - Dans la même poêle, toujours sur feu moyen/vif, refaites chauffer une noix de beurre. Salez les filets de poulet. Lorsque le beurre crépite, faites-y dorer le poulet de tous les côtés pendant 4 à 5 minutes. Ajoutez alors l'échalote ciselée et laissez cuire 2 min. supplémentaires. Baissez ensuite le feu et versez dans la poêle : le vin blanc et le fond de veau dilué. Remuez en grattant à l'aide d'une spatule le fond de la poêle puis couvrez et laissez cuire à feu doux pendant 10 min. environ jusqu'à ce que le poulet soit cuit (la chair ne doit plus être rosée). N'hésitez pas à arroser la viande régulièrement avec la sauce pendant la cuisson !

  • 1 min. :

    La persillade - Une fois les pommes de terre cuites, augmentez le feu de la poêle et ajoutez-y les champignons cuits, l'ail émincé et le persil haché. Remuez et faites revenir le tout 3 à 5 minutes environ. Goûtez et ré-assaisonnez au besoin.

  • :

    On y est ! - Une fois l'ensemble prêt, servez le poulet avec sa sauce (si elle est trop liquide, faites la réduire un peu sur feu vif en sortant le poulet de la poêle) et les pommes de terre en persillade.
    À taaable !

Cette recette n'est pas à la carte en ce moment !
Pour savoir quand vous pourrez la commander à nouveau, en savoir plus sur Foodette et voir les recettes disponibles actuellement rendez-vous par ici !

Partagez cette recette

Le saviez-vous ?

Le persil est un véritable concentré de micronutriments protecteurs : vitamines, calcium, magnésium et antioxydants. Au siècle des lumières, on lui attribuait d'ailleurs mille vertus et il servait à soigner presque tout !