Cabillaud au beurre d'aneth

NOUVEAU : du poisson blanc de nos côtes à déguster avec un beurre échalote/citron/aneth et à accompagner d'un écrasé de pommes de terre bio.

Cette recette n'est pas à la carte en ce moment !
Pour savoir quand vous pourrez la commander à nouveau, en savoir plus sur Foodette et voir les recettes disponibles actuellement rendez-vous par ici !

Cabillaud au beurre d'aneth

Mon panier

  • 250 g de filet de poisson blanc
  • 600 g de pommes de terre
  • 30 g de échalote
  • 1/2 citron
  • 1/8 botte d'aneth

Mon placard

  • Sel, poivre
  • beurre (salé de préférence)
  • Huile d'olive

À table !

à table
Env. 45 minutes (dont 25 min de préparation)

Mes ustensiles

mes utensiles
  • Deux casseroles + un couvercle
  • Un presse-purée
  • Une râpe fine, des bols
  • Une poêle

Ma cave

ma_cave
Des vins blancs, secs et fruités, qui présentent des notes d’agrumes se marieront bien avec le beurre citronné et herbacé de la recette. Choisissez par exemple un Riesling d'Alsace ou un Sauvignon de Touraine.

On attaque ?

  • 8 min. :

    L'écrasé #1 - Épluchez et coupez les pommes de terre en gros morceaux. Mettez-les dans une casserole, ajoutez du sel et couvrez d'eau juste à hauteur (pas plus). Faites chauffer à feu vif avec un couvercle. Une fois l'ébullition atteinte, baissez sur feu moyen et comptez entre 20 et 25 min. de cuisson.

  • 8 min. :

    Citron, aneth & Cie - Passez le citron sous l'eau et séchez-le. À l'aide d'une râpe fine, prélevez-en le zeste (mettez-le de côté pour la purée) puis récupérez-en le jus dans un petit bol (pour les deux, l'équivalent d'1/2 citron pour 2 pers.). Épluchez et coupez finement l'échalote. Lavez, séchez et coupez finement l'aneth (1/4 de la botte fournie pour 2 pers., plus si vous adorez ça !). Mettez de côté séparément.

  • :

    Time to relax ! - Profitez du temps restant de cuisson des patates pour faire ce que vous voulez !

  • 5 min. :

    L'écrasé #2 - Lorsque les pommes de terre sont cuites (plantez-y la lame d'un couteau : elle doit y entrer sans résistance), prélevez un peu d'eau de cuisson (l'équivalent d'un verre à eau) puis égouttez-les. Remettez-les dans la casserole et écrasez-les à l'aide d'un presse-purée (ou d'une solide fourchette !). Ajoutez-y éventuellement un peu d'eau de cuisson mise de côté en fonction de la texture souhaitée (plus ou moins lisse), une ou deux noix de beurre, le zeste du citron, du sel, du poivre et mélangez. Goûtez, ré-assaisonnez selon vos goûts et gardez au chaud.

  • ampoule.png

    La cuisson du poisson - Si le poisson a de la peau, cuisez-le avec, elle se retirera facilement après la cuisson. Et pour savoir si le poisson est cuit, écartez délicatement la chair à l’aide d’un couteau : elle doit être d’un beau blanc nacré, sinon, prolongez un peu la cuisson.

  • 1 min. :

    Le poisson grillé - Faites chauffer une poêle sur feu moyen avec un filet d'huile d'olive. Salez, poivrez le poisson et une fois la poêle bien chaude, déposez-le dedans. Faites-le cuire à feu moyen 3 à 4 min. de chaque côté.

  • 1 min. :

    Le beurre d'aneth - En parallèle, dans une petite casserole, faites fondre doucement du beurre (30 g pour 2 pers.). Une fois fondu, ajoutez-y l'échalote ciselée et faites-la revenir à feu doux/moyen 2 à 3 minutes. Ajoutez ensuite le jus du citron mis de côté et l'aneth ciselée et remuez. Faites infuser à feu doux le temps que le poisson soit cuit (ajoutez éventuellement à la fin une noix de beurre supplémentaire pour plus de gourmandise !).

  • :

    On y est ! - Dégustez le poisson grillé arrosé du beurre d'aneth et accompagné de l'écrasé de pommes de terre.
    À taaable !

Cette recette n'est pas à la carte en ce moment !
Pour savoir quand vous pourrez la commander à nouveau, en savoir plus sur Foodette et voir les recettes disponibles actuellement rendez-vous par ici !

Partagez cette recette

Le saviez-vous ?

L'aneth tient son nom du grec ancien "anethon" qui signifie "qui pousse vite". Ses propriétés aromatiques et digestives étaient déjà bien connues des Égyptiens et des Grecs de l’Antiquité qui l’employaient également pour ses vertus antispasmodiques et sédatives.